Page d'accueil de biofeedback.fr
    Page d'accueil de neurofeedback-informations.fr

Formations en biofeedback et neurofeedback
Certifications de la BCIA

A - La Biofeedback Certification International Alliance (BCIA)
A.1 - Qu'est-ce que la BCIA ?
A.2 - Certifications possibles ?
A.3 - Contenu des formations ?
A.4 - Formations accréditées ?
A.5 - Pays ayant des praticiens certifiés ?
 
B - Le cas de la France
B.1 - Nécessité de passer par les certifications de la BCIA
B.2 - Journées d'information (en projet) pour vous aider

   A - La Biofeedback Certification International Alliance (BCIA)
A.1 • La BCIA est une organisation américaine à but non lucratif dont la création remonte à 1981.
• C'est la seule organisation dont les certifications sont reconnues par l'Association for Applied Psychophysiology and Biofeedback (AAPB), l'International Society for Neurofeedback and Research (ISNR), la Biofeedback Federation of Europe (BFE).
A.2 • Maintenant, il n'y a plus que 2 catégories de certification : Clinical Certification et Technician Certification.
Les candidats d'un pays autre que les USA ne peuvent passer que la Clinical Certification.
 
• Les certifications concernent 3 domaines :
- le biofeedback (BFB) dit général : sEMG, GSR, Temp, ECG, Resp, EEG ;
- le neurofeedback (NFB) ou biofeedback EEG : EEG uniquement ;
- le biofeedback PMD : sEMG uniquement pour traiter les problèmes d'élimination et les douleurs pelviennes chroniques.
PMD = Pelvic Muscle Dysfunction
 
• Les praticiens certifiés peuvent mentionner sur leurs documents :
- BCB (pour "Board Certified in Biofeedback") ;
- BCN (pour "Board Certified in Neurofeedback") ;
- BCB-PMD (pour "Board Certified in Pelvic Muscle Dysfunction").
• Les certifications sont valables 4 ans pour BFB et NFB et 3 ans pour BFB-PMD. Ensuite, il faut passer une recertification.
 
• BFB HRV - Depuis 2013, il existe un examen pour le Biofeedback HRV, validé par un certificat (qui n'est pas une certification).
A.3 • Des référentiels ont été créés par d'éminents spécialistes et les enseignements sont basés sur des travaux ayant fait l'objet de nombreuses publications dans des revues scientifiques reconnues. Ces référentiels sont mis à jour quand cela devient nécessaire.
Chaque référentiel (Blueprint) est téléchargeable sur le site de la BCIA.
A.4 • Les formations accréditées sont répertoriées sur le site de la BCIA.
• Les formateurs sont obligatoirement certifiés, dans le domaine enseigné, et praticiens depuis plusieurs années...
• La BCIA envisage une traduction des examens en français, mais aucune date n'est précisée. Actuellement (fin 2014), deux formations en neurofeedback sont possibles en français, mais à condition de passer une dizaine de jours au Canada !
A.5 • 31 pays (juillet 2015), sans compter les USA, ont au moins une personne certifiée par la BCIA.
Mais la France ne figure pas sur cette liste ! En revanche, chez nos voisins les plus proches, on recense déjà plusieurs personnes certifiées, le plus grand nombre étant en Allemagne (6 BCN et 1 BCB).

- Retrouvez toutes ces informations, avec plus de détails mais en anglais, sur le site de la BCIA à "Become Board Certified".
- Pour la liste des 32 pays, dans le menu choisir "International" > "Country list".
- Pour rechercher un praticien certifié : "Find a Practitioner".
- Pourquoi choisir un praticien certifié par la BCIA : "Consumers" > "Why Choose..."
 
- Un PDF utile sur le site de l'ISNR : voir à "Info for Professionals" > "Practice Guidelines for Neurofeedback"

   B - Le cas de la France
B.1 • Il ne faudrait pas reproduire avec le biofeedback (et le neurofeedback) ce qui a été fait avec l'hypnose : formations privées et universitaires, durées et contenus différents (même d'une université à l'autre), avec parfois des enseignants qui se sont déclarés spécialistes du jour au lendemain ! Ce problème des formations s'est également posé avec la sophrologie et l'ostéopathie, et commence à se poser avec la méditation version Mindfulness.
• En France, fin 2015, seulement trois personnes ont effectué une formation accréditée en NFB et une seule en BFB et BFB HRV, mais aucun candidat n'a pu se présenter à l'examen final en BFB ou NFB. Certes, les formations et les examens sont difficiles, mais c'est surtout la partie "mentoring" qui pose problème pour différentes raisons...
Fin juin 2015, pour la première fois, un Français a passé et réussi l'examen de la BCIA en biofeedback HRV.
• Aux États-Unis, le biofeedback/neurofeedback est étudié et pratiqué depuis plus de 30 ans et plusieurs spécialistes font autorité mondialement. De plus, comme indiqué précédemment, la BCIA a vu le jour en 1981 !...
 
Allons-nous rester à la traîne encore longtemps ? Pour devenir praticien, et plus tard formateur, vous savez maintenant ce qu'il faut faire et aussi ce qu'il ne faudrait pas reproduire. Une formation accréditée par la BCIA, c'est acquérir une base de connaissances commune et des méthodes ou des protocoles validés. Ensuite, une certification de la BCIA couronnera un parcours complet constitué d'une formation théorique et d'une formation pratique.
Selon moi, il est totalement improductif de vouloir faire des recherches dans un domaine (BFB ou NFB) sans l'avoir étudié sérieusement auparavant, et auprès de spécialistes reconnus ! Après OK, il sera toujours possible de chercher à améliorer un protocole ou à trouver une meilleure approche dans telle ou telle pathologie. Par ailleurs, comment peut-on entreprendre l'évaluation, en France, d'une méthode (ayant pourtant déjà fait l'objet de nombreuses évaluations scientifiques à l'étranger, USA plus particulièrement) sans avoir été formé à cette méthode ? C'est certainement le meilleur moyen d'arriver à des conclusions partiellement ou totalement erronées !
Il en va de même pour la pratique du BFB ou du NFB qui, sans ces formations, ne peut que faire courir le risque de ne pas obtenir les résultats possibles et espérés ! Enfin, une certification par la BCIA permet une reconnaissance en tant que praticien du biofeedback ou du neurofeedback, en se démarquant ainsi des utilisateurs d'autres méthodes qui n'ont rien à voir avec le BFB ou le NFB...
En neurofeedback, il faudrait arrêter de dépenser inutilement l'argent public et de "tâtonner" par l'utilisation de méthodes très approximatives dans le traitement de pathologies. Une formation, l'étude et l'application de protocoles validés (des docteurs Sterman, Lubar, Penniston, Fehmi, Kamiya, Rosenfeld...) sont la meilleure façon permettant d'obtenir des résultats...
B.2 • En projet, pour vous aider, des journées d'information...
Sujets abordés :
- intégrer le biofeedback et/ou le neurofeedback dans une pratique professionnelle ;
- notions de base (types de biofeedback, applications, niveau d'efficacité, etc.) ;
- démonstrations avec différents systèmes ;
- expérience vécue des formations (procédures, difficultés rencontrées, etc.) ;
- lectures indispensables pour réussir les formations, examens blancs en BFB et NFB ;
- investissements à envisager, etc.
 
Me contacter par courriel pour rejoindre une liste d'attente, sans engagement de votre part. Participants : de 6 à 8. Durée : 4 à 5 heures.
Ainsi, vous serez prévenu personnellement et recevrez le contenu détaillé et les modalités de ces stages.

 
• Autre projet à l'étude : des formations, pour des applications non médicales (domaine de la relaxation par exemple), réservées aux personnes possédant le certificat d'une formation accréditée par la BCIA (et formées par ailleurs à la relaxation par exemple)...

Les lectures nécessaires à votre formation sont regroupées dans ce PDF à télécharger ici > fichier <  (extrait de "bibliographie" page 2, sur biofeedback.fr).

Page mise en ligne le 24/01/2015, avec petites modifications dans les mois suivants ainsi que le 26/01/2016.
 
J-L D

Page d'accueil de biofeedback.fr    
Page d'accueil de neurofeedback-informations.fr